Chirurgie transpiration

Écrit par les experts Ooreka

 

La sympathectomie chirurgicale est une opération de chirurgie de la transpiration, efficace et radicale, mais qui n'est pas dénuée d'effets secondaires très sévères et très handicapants. Longtemps considérée comme la voie royale contre l'hyperhidrose des mains, cette technique d'opération contre la transpiration est controversée pour :

  • son caractère irréversible ;
  • ses effets secondaires, et en particulier l'hyperhidrose compensatrice qu'elle entraîne dans de très nombreux cas (l'invalidité engendrée est alors plus importante que celle ayant motivé l'intervention).

Opération transpiration : la sympathectomie

Principe

La sympathectomie chirurgicale est une opération pratiquée sous anesthésie générale qui vise à sectionner les nerfs sympathiques qui véhiculent le message nerveux du cerveau aux glandes sudoripares. En coupant la transmission du signal, les glandes cessent de sécréter de la sueur.

Mode opératoire

Pour réaliser cette opération, le chirurgien :

  • introduit une caméra miniaturisée dans le thorax via l'aisselle ;
  • repère le nerf sympathique (nerf X : 10) en repoussant un poumon ;
  • le sectionne au niveau de la zone concernée par l'hypertranspiration (de chaque côté).

Résultats et effets secondaires de la chirurgie de la transpiration

L'intervention chirurgicale contre la transpiration ne doit être envisagée qu'en tout dernier recours. En effet, les risques encourus sont trop importants pour être pris à la légère.

Risques

Comme dans toute opération de ce type, les risques sont :

  • ceux d'une chirurgie thoracique (infection, hypoxie, problème hémodyamique...) ;
  • ceux liés à une anesthésie générale.

Effets secondaires

L'objectif est de réduire l'hyperhidrose dans une zone de sudation donnée.

  • Or, si l'intervention se révèle efficace pour cela, elle entraîne dans 60 % des cas une hyperhidrose compensatrice dans une autre région que celle traitée. En général, il s'agit d'une région qui, jusque là, ne présentait aucun symptôme de transpiration particulière.
  • Cette transpiration compensatrice est quant à elle irréversible et elle peut concerner n'importe quelle partie du corps : visage, poitrine, dos, abdomen, membres inférieurs, pubis, fesses...
  • Cet effet secondaire est finalement plus handicapant que la transpiration ayant motivé l'intervention.
  • L'évolution de cette hypertranspiration compensatrice est totalement imprévisible, et peut aussi bien s'aggraver que s'améliorer.

Quelques rares complications supplémentaires peuvent apparaître :

  • pneumothorax ;
  • transpiration gustative : la sudation intervient après l'ingestion de certains aliments ;
  • une névralgie intercostale passagère.

Résultats

En dehors de ces effets secondaires potentiels, les résultats sont spectaculaires concernant la zone traitée, avec une disparition presque immédiate de l'hyperhidrose. La transpiration redevient normale pendant de très nombreuses années pour le moins.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !