Sueur

Écrit par les experts Ooreka

La transpiration et la production de sueur sont des phénomènes qui assurent trois grandes fonctions au sein de l'organisme.

Elles participent à :

  • sa régulation : en éliminant les excès de chaleur produit par le corps ;
  • son épuration : en éliminant les déchets circulant dans le sang ;
  • sa protection : en se mélangeant au sébum, la sueur forme une protection contre les frottements.

La transpiration intervient également dans l'activation du métabolisme en favorisant :

  • la ventilation (c'est-à-dire la respiration pulmonaire) ;
  • la circulation sanguine ;
  • l'activité hormonale (glandes thyroïde et surrénales).

En moyenne, les humains sécrètent un litre de sueur par jour.

Production et composition de la sueur

La sueur n'est pas la même partout. Elle diffère en fonction de son origine.

En effet, elle peut être produite par deux types de glandes sudoripares distinctes :

  • les glandes sudoripares eccrines ;
  • les glandes sudoripares apocrines.

Glandes sudoripares eccrines

Avec entre 2 et 5 millions d'unités, les glandes sudoripares eccrines sont les plus nombreuses et se retrouvent dans l'ensemble de l'organisme. Elles sont cependant essentiellement concentrées au niveau :

  • des paumes des mains ;
  • des plantes des pieds ;
  • de la poitrine ;
  • du front.

La transpiration issue de ces glandes est claire et légèrement salée. Elle est également inodore, c'est ce qui explique que la transpiration des mains ne se fasse pas particulièrement sentir.

La sueur produite par les glandes sudoripares eccrines se compose :

  • majoritairement d'eau ;
  • de sels minéraux ;
  • d'acide lactique.

Leur rôle thermorégulateur est particulièrement marqué. La sueur qu'elles émettent entraîne, lorsqu'elle s'évapore, un refroidissement instantané.

Glandes sudoripares apocrines

Les glandes sudoripares apocrines sont moins nombreuses mais plus grosses que les glandes eccrines.

Elles se retrouvent au niveau :

  • des aisselles ;
  • des mamelons ;
  • de l'anus ;
  • du nombril.

La transpiration qu'elles produisent est constituée :

  • d'eau, de sels minéraux, d'acide lactique ;
  • d'urée ;
  • de lipides, de quelques protéines ;
  • d'ammoniaque ;
  • de sébum, de phéromones.

Cette composition explique en partie seulement l'odeur qu'elle dégage.

Sueur et thermorégulation

Fonctionnement

Une des principales fonctions de la transpiration est d'éliminer l'excès de chaleur produit par l'organisme. Elle permet de maintenir la température interne de l'organisme proche des 37°C physiologiques et d'éviter l'hyperthermie.

Pour cela, la sueur produite par les glandes sudoripares traverse les pores de la peau puis s'évapore. C'est cette évaporation qui fait baisser la température corporelle.

Caractéristiques des glandes sudoripares

La production de sueur n'est pas uniforme : elle dépend du nombre de glandes sudoripares de la zone de sudation concernée (elles sont environ 3 millions dans le corps).

Leur nombre et surtout leur volume augmentent avec l'âge :

  • Il y a environ 150 glandes par cm2 chez l'adulte.
  • Elles peuvent rejeter jusqu'à 3 litres d'eau par jour (voire 4 litres en cas de fortes chaleurs et jusqu'à 10 litres pour les sportifs).
  • Chaque litre de sueur évaporé entraîne l'élimination d'environ 580 kilocalories.

Différences hommes-femmes

La quantité de transpiration varie entre les hommes et les femmes. En effet, à conditions climatiques égales, les hommes transpirent plus et plus tôt que les femmes.

Transpiration et élimination des déchets

La seconde fonction essentielle de la transpiration est la détoxication :

  • Toutes proportions gardées, la sueur est assez proche de l'urine en termes de contenu minéral et organique.
  • Si ce contenu est moins concentré que dans l'urine, il permet lui aussi la sortie des toxines et déchets du métabolisme hors de l'organisme.
  • Reste que l'odeur de transpiration diffère grandement de celle de l'urine.

Cette excrétion est essentielle pour éviter une intoxication de l'organisme. Les naturopathes considèrent d'ailleurs que la peau (avec les intestins, les reins et les poumons) fait partie des principaux émonctoires, c'est-à-dire des organes qui, les premiers, évacuent les toxines accumulées dans l'organisme.

À noter : la transpiration permet également d'éliminer les vitamines des groupes B et C.

Les taux de minéraux et d'électrolytes rejetés sont variables en fonction :

  • des régions du corps ;
  • de l'intensité de l'effort.

Transpiration et protection de l'organisme

La sueur a également une fonction de protection. En effet, elle lubrifie la peau et permet de limiter les échauffements en cas de frictions.

C'est en se mélangeant au sébum que la sueur forme une couche protectrice.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
DJ
dr anouar jarraya /tunis tunisie

psychiatre psychothérapeute sexologue | cabinet médical (adultes & enfants)

Expert

claude andurand

hypnothérapeute, thérapie brève, orienté solutions | cabinet de psychothérapie

Expert

salim djelouat

pr. en analyses médicales et bioclinicien

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !