Sommaire

 

 

Une étude menée en 2012 par l'institut GMI montre que 50 % des Français ont peur de transpirer lorsqu'ils stressent. Ce problème de sudation, qui est en réalité physiologique, est rencontré par de nombreuses personnes. Pas d'inquiétudes, toutefois, il est totalement bénin. En effet, la transpiration est un phénomène naturel, tout comme son augmentation en cas de stress. Toutefois, pour certains, l'importance du phénomène peut mener à des situations gênantes. Comment éviter cela ? le point dans cette astuce.

Stress et transpiration : comprendre le phénomène

La transpiration liée au stress est une réaction immédiate du corps, que beaucoup appellent « sueurs froides », face à des stimuli émotionnels comme l'anxiété, l'anticipation ou la peur.

Composition de la sueur

La transpiration liée au stress est composée :

  • d'eau ;
  • de sodium ;
  • de chlore ;
  • d'urée ;
  • mais aussi d'acides aminés, responsables d'une odeur plus ou moins forte.

Mécanismes de la transpiration liée au stress

En réponse à une situation de stress, le système neurovégétatif (nerveux autonome) libère certaines hormones :

  • catécholamines (c'est-à-dire l'adrénaline) ;
  • noradrénaline ;
  • dopamine.

Ces hormones provoquent des réactions physiologiques, notamment une surexcitation des glandes sudoripares, d'où une transpiration excessive en cas d'émotions fortes.

Caractéristiques de la transpiration liée au stress

La transpiration, ou « sueurs froides », liée au stress, frappe par sa rapidité de déclenchement, son abondance, ainsi que par son odeur plus marquée :

  • Elle peut se déclencher sur toute la surface du corps ou préférentiellement sur le visage, la paume des mains, la plante des pieds et les aisselles.
  • En effet, des recherches scientifiques ont montré que la transpiration sur la paume des mains et la plante des pieds était principalement causée par des stimuli émotionnels.
  • De même, la transpiration axillaire en cas d'émotion forte est plus abondante, et a une odeur plus acide.

Cas particulier de l'hyperhydrose

Certaines personnes ont une transpiration 4 à 5 fois supérieure à la moyenne. On parle alors de transpiration excessive, ou hyperhidrose :

  • Le plus souvent bénin, ce trouble peut pourtant entraîner des dermatoses, des surinfections ou de l'eczéma.
  • Il n'est pas forcément lié (même s'il peut exister une relation) à une maladie quelconque, à une convalescence ou à un traitement médicamenteux.

Il existe des traitements graduels, en fonction du degré de sévérité, pour traiter cette transpiration excessive :

  • anti-transpirants,
  • ionophorèse,
  • pour les cas le plus graves, chirurgie.

Pour approfondir la question :

Aussi dans la rubrique :

Comprendre la transpiration

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider